Au jour le jour

mardi 27 septembre 2016

les lys

 

  Les lys sortent leur nez, ils se préparent dejà pour le printemps prochain comme chaque année

 

24916 003

 

24916 005

 

 

et les belles de nuit ont choisi la protection du romarin

 

 

24916 004

 

 ps: j'explique :

Ce sont des lys de la Madone  les seuls, qui supportent les terres calcaires et la sécheresse, et dont les bulbes se plantent uniquement en automne, à 3-5 cm de profondeur et en plein soleil. Après plantation, il faut faire un léger arrosage et marquer l'emplacement par des bâtons afin de repérer les bulbes et ainsi leur éviter un coup de binette malheureux !
Ils passent tous les hivers sous terre depuis 10 ans ici
Il faut juste préserver après floraison,  le maximum de feuillage pour que le bulbe reconstitue ses réserves et puisse bien fleurir l'année d'après et couper seulement en automne le feuillage au ras du sol une fois qu'il est totalement fané. Ce que je fais mais ......toutes les années au bout d'une quinzairne, les feuilles repoussent pourtant il faut  laisser les bulbes de lys en terre. Ils sont tout à fait rustiques et se naturalisent à la façon d'une plante vivace. Les bulbes se multiplient seuls, augmentant le nombre de fleurs chaque année.Sauf qu'ici ils passent l'hiver feuillus !!

 

 

Posté par maevina à 00:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]


lundi 26 septembre 2016

il y a raisin et raisin

le raisin d'Amérique

24916 012

24916 013

 

 

Le « Phytolacca Americana » (appelé aussi « Raisin d’Amérique« ) est une belle plante à tiges creuses de couleur pourpre, à grappes de fruits noirs luisants, qui atteint 2 à 3 m de hauteur, mais c’est unePLANTE INVASIVE ET TOXIQUE.

 Le Phytolaque ne tolère guère que les ronces, détruit la microfaune et la microflore du sol, et le sol est asphyxié. Il empêche la régénération naturelle de la forêtréduit la biodiversité (adieu les champignons !) et prive d’herbages cerfs et chevreuils. Les vers de terres, acteurs majeurs de la fertilité des sols, disparaissent. Quasiment plus rien ne vit à son pied. Hormis quelques diptères (mouches), il n’y a pas d’insectes sur les fleurs. Des oiseaux peuvent consommer les fruits à la fin de l’été, et leurs fientes deviennent des semences qui propagent l’invasion à distance.

Toute la plante est toxique, racines, feuilles âgées, fruits. La consommation de feuillage peut faire avorter les vaches, indispose gravement les chiens et peut tuer les chevaux. 

Ben voilà, je vais l'arracher bien sur !

 

Posté par maevina à 00:00 - Commentaires [13] - Permalien [#]

dimanche 25 septembre 2016

Jaune !

 

Ils mettent de la couleur dans le jardin, les crocus d'automne

 

24916 009

24916 006

24916 007

24916 008

24916 011

 

 

Les Sternbergias

Le Sternbergia ressemble plus aux colchiques et aux crocus qu’à l’amaryllis. Pourtant, il est surnommé Amaryllis jaune, pour ses grandes fleurs d’un jaune lumineux. Parmi les 6-7 espèces qu’on lui connait, une seule est couramment cultivée comme ici  : Sternbergia lutea.

 

Posté par maevina à 00:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]